Menu principal


Galerie

Visiteurs

237457

En ligne...

Nous avons 10 invités et aucun membre en ligne

Articles

Motorisation de l'ensemble commande des gaz

Une nouvelle étape dans le sous-projet de motorisation de l'ensemble commande des gaz.

Pour rappel, les parties speed-break et les trim étant terminés il ne restait plus que la commande des gaz. Me voilà très heureux puisque cette dernière étape est terminée. Beaucoup de solutions et test ont été essayés. L'objectif est d'autoriser le déplacement dans une direction et dans l'autre tout en laissant la possibilité de manoeuvrer les commandes à la main même pendant un déplacement électrique. Le point important était la lourdeur des poignées et leurs hauteurs par rapport au centre posé de gros problèmes d'entrainement.

P5210148.JPGLa solution retenue fut l'utilisation d'un unique motoréducteur. Les poignées ayant un déplacement électrique simultané il aurait été difficile de synchroniser l'ensemble avec deux moteurs. L'ensemble est simple, mais pas très facile à expliquer, alors je me lance, dans un petit schéma (cliquez ici) avec des repères que je vous conseille d'ouvrir en même temps si vous êtes intéressé par notre idée.



Tout repose sur le disque central rouge. Le motoréducteur de faible vitesse (1t/3s) est accouplé par l'intermédiaire de deux engrenages au disque central rouge réalisé en Medium. Le disque central est monté par emboutissage sur un tube de cuivre. De chaque côté de ce tube vont venir se monter les poignées. La poignée est fixée sur un disque et entre les deux disques j'ai glissé une grande rondelle découpée dans du P5210150.JPGpapier abrasif ou le côté non abrasif et du type velcro. Ce disque permet un glissement plus agréable, car les disques sont fabriqués en médium et le contact des deux matières provoque du broutage dans les commandes. Le disque de la poignée est plaqué contre le disque central avec un ressort lui-même maintenu par une butée serré sur le tube rouge. On se retrouve avec un ensemble compact qui sera monté sur un autre tube (jaune) lui-même fixé de chaque côté. Comme on est en présence d'un motoréducteur, plus les deux engrenages, le disque central ne peut pas bouger si le moteur n'est pas alimenté. C'est donc grâce au glissement entre les trois disques qu'il est possible de bouger les poignées. Le gros avantage de cette solution c'est manuellement qu'on travaille sur l'embrayage et on dispose d'une bonne force en bout de poignée. Électriquement si vous alimentez le moteur c'est l'ensemble monté sur le tube rouge qui bouge sur l'axe central jaune. Aucun effort par rapport a l'embrayage, mais prévoyez un bon motoréducteur suivant le poids de vos poignées.

Maintenant, il ne reste plus qu'à câbler les fins de course en série avec le moteur, chaque fin de course ayant une diode (1n4148) pour permettre au moteur de fonctionner dans le sens opposé. La consommation du moteur est inférieure à 10 ma dans notre cas. Deux petits relais feront l'affaire. Ils seront gérés par deux sorties de la carte master avec deux transistors.

P5200137.JPG
Pour le retour d'information, c'est deux potentiomètres rectilignes qui sont posés sous les disques des poignées. Un principe de fourche ( voir photos) fait déplacer le potentiomètre suivant la position de la poignée.




La prochaine étape sera l'intégration de l'ensemble dans le pied avec le câblage. Restera la partie très interressante de la programmation.

Comme d'habitude, n'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.